Principe de précaution et anticipation

Le principe de précaution traduit le sentiment d’une responsabilité mal mesurée à l’égard de l’avenir, et la rend d’autant plus obsessive qu’elle est incertaine. Au-delà de la prudence qui recommande de tout calculer, ou de la prévision tente de minimiser des risques connus, elle révèle un paradoxe. L’hypothèse la plus sombre jouit du privilège d’être tenu pour valide jusqu’à être controuvée non pas malgré, mais parce que le risque n’est ni mesurable ni démontré.

Ce changement traduit une évolution considérable dans notre façon d’envisager l’avenir par rapport à l’optimisme futurologique des années 70, une évolution des esprits dont il faut comprendre la genèse, donc l’histoire des idées et des technologies en arrière-plan.

Plus de formations