Intelligence offensive

Durée : trois demi-journées

Le cours se propose d’analyser la réalité de la « guerre de l’information ». Cette désignation conventionnelle recouvre un ensemble de méthodes dont les bases sont connues depuis toujours, mais dont les applications dépendent largement des technologies et des idéologies d’une époque.
S’il existe depuis des siècles des manuels de rhétorique, des listes de stratagèmes, des recettes d’espionnage (y compris l’espionnage économique, réalité plurimillénaire), si les hommes ont pensé très tôt qu’ils avaient intérêt à savoir avant l’adversaire ou le concurrent, à l’empêcher de savoir, à tromper et à influencer…, les enjeux de la maîtrise l’illusion, de l’attention et du savoir ne sont évidemment plus les mêmes dans une société que l’on dit de l’information. Des grandes manœuvres stratégiques à la vie de l’entreprise au quotidien, depuis les enjeux politique jusqu’à ceux, à la fois économiques et culturels, des technologies de l’information, les règles du jeu se renouvellent. Par leur impact, par leur vitesse de mise en œuvre, par la complexité des instruments employés, médias et réseaux, elles donnent une tout autre dimension à l’art . de vaincre en maniant des signes et des connaissances. Pour comprendre cette transformation, il faut à la fois tenir compte du poids de la technologie, des stratégies que poursuivent acteurs faibles ou forts et enfin de la dimension symbolique et imaginaire de l’affrontement.

Le cours est prolongé par un exercice de décryptage des médias : analyse de la construction et de la sélection de l’événement, des codes de l’image, du fonctionnement des médias… mais aussi exercice pratique de recherche et de critique de l’information sur Internet.

Voir guerre de l’information
Voir médias, pouvoirs et stratégies
Voir brochure « propagande » et « Bréviaire des propagandistes
Télécharger le chapitre « Propagation des idées
« S’informer »

Cours et exercice

http://www.esiee.fr/

Plus de formations