La désinformation : les armes du faux

Editeur : Armand Colin

Info, intox ? Complot, rumeur ? La désinformation serait partout, et la vérité nulle part. Ces questions obsèdent nos sociétés où il semble qu’en ligne tous puissent s’exprimer et que rien ne doive rester caché. Pourtant, la désinformation a une histoire. Elle s’exprime pendant la guerre froide et accompagne la mondialisation, avant que le web et les réseaux sociaux ne lui ouvrent de nouveaux horizons.

En explorant les mécanismes de ce qui nous abuse et que nous refusons parfois de croire, des systèmes de pouvoir apparaissent et de nouvelles formes d’idéologies se manifestent. Quand la vérité des faits devient l’objet central de nos luttes, la désinformation n’est plus qu’une question morale : elle est un enjeu stratégique.

La table des matières

Introduction. Penser, mentir, ruser. L’événement et la preuve. Complot universel et incrédulité de masse ?

-Une histoire politique.
La chose avant le mot.
Guerre Froide.
Désinformation et guerres altruistes

-La désinformation comme obsession contemporaine. Panoplies du faux
Quelle stratégie ?
Occulter / Accuser / Perturber / Mobiliser.
Quels professionnels ?
/ Services d’État / Privatisation / Militants et idéologues.

Quelles frontières à la désinformation ?.
-Technologies de l’information et de la désinformation.
Force de l’image et limites du faux / Trucage / Cadrage et contexte Virtuel et réel / La démocratisation du faux / Robots et algoritmes.

Les nouvelles stratégies : contagion et guerre de l’attention. Diriger les flux / La guerre des clics Communautés : incrédulité et interprétation /La vérité est ailleurs / Le virus de la croyance / Enfermés dans nos bulles.

Conclusion

Voir sur la page de l’éditeur.

Découvrir d'autres ouvrages