Route et transformation

Le cheminement des gens, des écrits et des choses par des routes ne se traduit pas seulement en termes de perte d’information, ou d’oubli et d’ignorance malgré les contacts matériels. C’est aussi un processus de réinterprétation de tout ce qui vient du lointain. La suite de la série sur la médiologie des routes anciennes.

Cliquer ci-dessous pour télécharger le texte en PDF.

Cliquer pour télécharger

En lien avec cet article