Petite histoire des lieux de débauche

Le livre d’Edith Huyghe

Le livre d’edith Huyghe (qui a maintenant son site) : Petite histoire des lieux de débauche » (Payot), maintenant en librairie.

Sentiers des saules chinois ou dictérions athéniens, lupanars romains ou folies parisiennes, appartements secrets ou établissements d’utilité publique, bouges ou palais : autant de noms pour une même réalité, souvent cachée, toujours codée. Mais, au-delà de la prostitution, ce sont les lieux de débauche en général qu’explore Edith Huyghe avec une grivoise érudition.

Elle nous décrit comment les moyens du plaisir s’organisèrent au fil des siècles, et de quelle inventivité témoignèrent les cultures apparemment les plus austères. Car très divers furent les sanctuaires d’Eros, ce sont là autant d’anecdotes à raconter, d’architectures à observer, de rituels à surprendre, de secrets à divulguer – et pas toujours d’alcôve.

Dans l’Empire romain comme dans le Paris de Casanova, tous ces endroits furent des théâtres où chacun était à son gré acteur ou metteur en scène pour faire du corps l’instrument de l’esprit.

Article précédentChine et médias
Article suivantLe bel avenir des think tanks

En lien avec cet article