VEILLE V

Quelques routines

Veille ordinaire sur Internet.

Voir aussi I, II, III, IV

Par veille ordinaire, nous entendrons les méthodes qui permettent de déceler les informations les plus significatives -et si possible les signaux faibles (1) – dans un temps raisonnable lorsqu’un veilleur s’intéresse à un sujet relativement traité par les médias. La quête d’informations rarissimes qui ne figurent que sur certaines bases de données payantes, la recherche compliquée d’information « grise » (quelque part entre information vraiment publique et information confidentielle protégée : celle qui, tout en étant légale, demande une petite enquête, des manoeuvres indirectes, etc.) n’entrent pas dans notre sujet. Pas plus que l’exploration du Web profond ou les recherches sur des sujets de pointe très spécialisés. La veille sur un pays, sur un sujet d’actualité internationale, sur un thème économique ou technologique d’une certaine notoriété, sur une entreprise, une organisation, un mouvement d’opinion ayant une exposition médiatique.
Pour lire la suite de ce texte, télécharger l’anthologie d’articles sur la veille,  Brochure

En lien avec cet article