La longue guerre (suite)

GWOT ? Global War On Terrorism, comme disent les médias américains… D’autres préfèrent : guerre préemptive, guerre asymétrique, quatrième guerre mondiale, guerre de quatrième génération, guerre au chaos, guerre perpétuelle… Quel que soit son nom, elle a commencé le 11 Septembre, au moins dans l’esprit de ses promoteurs.

Elle est censée, notamment à travers le principe de frappe dite préemptive, remplir une triple fonction :

– Stratégique et matérielle : priver l’adversaire de son arsenal avant qu’il ne soit en mesure d’atteindre les USA, détruire ses bases arrière.

– Symbolique et dissuasive : envoyer un message fort aux terroristes et aux dictateurs. Leur faire comprendre que les Etats-Unis rendront coup pour coup. Décourager leurs projets, empêcher la prolifération par la crainte d’une hyperpuissance

– Idéologique et politique : répandre la démocratie dans le monde. Terrifier ses ennemis ne serait alors qu’un préalable à la propagation planétaire de la bonne gouvernance, du Marché et des droits de l’homme. Le projet vise, selon l’expression consacrée à faire du monde « un lieu plus sûr pour la démocratie ». Il implique surtout de faire dudit monde sûr pour l’Amérique

Pour lire la suite en PDF cliquer ci-dessous.

Cliquer pour charger

En lien avec cet article