IDÉOLOGIE ET PUISSANCE

Extrait des « Chemins de la puissance »

Il faut dépasser son interprétation usuelle comme représentation fausse de la réalité, ou comme expression idéalisée des intérêts,et la considérer comme « pensée contre » : elle se construit en opposition à d’autres idéologies et est dotée d’une autonomie relative. Surprise pour qui croyait au triomphe de la « pensée unique », c’est-à-dire de la fatalité économique et technique, l’hyperpuissance U.S. professe désormais sa propre idéologie orientée vers l’accroissement et à la justification de sa puissance assimilée à des valeurs universelles : le néoconservatisme persuadé du « pouvoir des idées ». Ce courant mélange un impérialisme sans complexe à une volonté morale expansionniste. Pareil discours pourrait dissimuler une insondable terreur de l’altérité (le monde envisagé comme danger). L’analyse de ce corpus d’idées, de ses relais intellectuels et médiatiques, de ses stratégies conduit à envisager que le siècle des idéologies puisse être devant et non derrière nous.

Cliquer ici pour télécharger le chapitre

En lien avec cet article