La désinformation

Extrait de l’émission « Lexique de l’Actuel »

La désinformation consiste à propager délibérément des informations fausses pour influencer une opinion et affaiblir un adversaire.

– “Propager” sous-entend un caractère public, souvent des médias et des vecteurs : comme la rumeur qui en est parfois le vecteur, la désinformation est faite pour être reprise.

– “Délibérément” demande au moins chez l’acteur la connaissance de sa finalité, même si les “repreneurs” et propagateurs de l’information peuvent être inconscients ou simplement aveuglés par leurs préjugés idéologiques.

– “Des informations” ce qui requiert qu’il s’agisse de relations de faits, de descriptions de la réalité, et non de simples jugements moraux ou opinions.

– “Fausses” implique que ce soient des affirmations contraires à la réalité ou recadrées de façon à en altérer l’interprétation. Il ne saurait s’agir de simple rhétorique ni d’exagération.

Le mensonge ici porte sur la réalité qu’il décrit (un fait faux), sur la personne ou l’appartenance de qui la rapporte (la désinformation prétend émaner de source non partisane) et, enfin, sur le but de son énonciation qui est de produire un dommage et non d’informer. Cela en fait une sorte de mensonge au cube. Cette stratégie agit indirectement contre quelqu’un et par le biais d’un intermédiaire (médias, opinion abusée), d’où un jeu à trois – initiateur, public, victime –qui peut faire appel à de véritables mises en scène ou à la construction d’une pseudo réalité..

En lien avec cet article