huyghe.fr - Le site de François-Bernard Huyghe
OK
 Sur Twitter : @huyghefb
 Comprendre les conflits : une nouvelle polémologie
 Terrorisme
 Affrontements, stratégies et images
 Information, pouvoir et usage : l'infostratégie
 Intelligence économique : du savoir à l'influence
 Pouvoirs et information
 Transmission et communication : la médiologie
 Médiologie au présent
 Médiologie de l'histoire
 Divers
 Textes à télécharger
 Huyghe Infostratégie Sarl
Livres > Recherches actuelles
L'information, c'est la guerre
Dirigé par F.B. Huyghe
Editeur : Panoramiques N° 52 Corlet 2001

Les optimistes prophétisent que le monde sera unifié par les nouvelles technologies, pacifié, voué au partage de l’intelligence et de la connaissance. L’esprit du temps exalte la communication et ses outils. Il les oppose à la violence forcément « archaïque ». À l’heure de la globalisation, de l’économie de l’immatériel, du nouvel ordre mondial, des réseaux, du village électronique et de la cybercitoyenneté, qui pourrait encore recourir à la guerre et aux armes, sinon des intégristes ou des extrémistes en proie à une « crispation identitaire » ? Tout au plus concède-t-on que les nouvelles technologies de l’information et de la communication se prêtent à de mauvais usages. En témoigne de temps en temps un fait divers spectaculaire : virus, cyberpirates, escroquerie, sans compter les inévitables pédophiles et révisionnistes sur la toile. Mais ce ne serait qu’une crise de croissance d’Internet, bref un « retard ». Quant aux pessimistes, ils répètent : aliénation, Big Brother, inégalités, catastrophe. Bref, le méchant Système. Tout est foutu. Alors, technophiles ou technophobes ? Paradis ou enfer ? Et si rien n’était joué ? Si l’alternative était plutôt : guerre ou paix dans le cybervillage ?