huyghe.fr - Le site de François-Bernard Huyghe
OK
 Sur Twitter : @huyghefb
 Comprendre les conflits : une nouvelle polémologie
 Terrorisme
 Affrontements, stratégies et images
 Information, pouvoir et usage : l'infostratégie
 Intelligence économique : du savoir à l'influence
 Pouvoirs et information
 Transmission et communication : la médiologie
 Médiologie au présent
 Médiologie de l'histoire
 Divers
 Textes à télécharger
 Huyghe Infostratégie Sarl
Formations Pratiques > IAE POITIERS
IAE POITIERS

​INFLUENCE


 


La problématique du cours


Influence ? Le mot est utilisé 




  • dans un sens psychologique (quasi synonyme de persuasion), 

  • sociologique (pressions du groupe social, mais aussi pour décrire la façon dont les minorités actives changent l'opinion dominante), 

  • en politique (les groupes de pression), 

  • en géopolitique (zones d'influence et utilisation de stratégies d'influence vs stratégie de puissance)..


Mais, s'il est un domaine où l'influence est cruciale, c'est bien l'économie. Depuis l'invention de la "réclame", avant la publicité et le marketing, les entreprises se consacrent aux formes positives, ouvertes, directes d'influence. Et à la défense de leurs intérêts économiques auprès des autorités politiques, donc au lobbying ou à la communication publique si vous préférez cet euphémisme.


Le jeu se complique : l'État met son influence diplomatique et ses moyens de communication au service de ses entreprises, notamment pour la conquête de marchés.


 


Enfin et surtout, l'entreprise se trouve confrontée avec des associations qui la critiquent, l'évaluent ou la notent. Les organisations matérialisées d'influence agissant par le biais de l'opinion (ONG, lobbies, think tanks, ...) deviennent un facteur non économique décisif de la décision économique. Les pratiques de l'entreprise sont soumises à des demandes de sécurité, de moralité, à une exigence de respect de l'environnement aussi bien qu'à des valeurs sociales, éthiques, culturelles. L'attitude de l'opinion à l'égard des marques change.


 


Cette situation reflète le bouleversement provoqué par les technologies de l'information. En particulier, lorsque le Web 2.0 redistribue le pouvoir de s'exprimer et d'être entendu. Le pouvoir d'influencer se partage d'un manière inédite entre médias, institutions, groupes d'influence organisés et simples particuliers, tels des consommateurs s'exprimant sur l'entreprise. Avec tous les risques que cela comporte pour la firme, de plus en plus dépendante de sa réputation, à la merci d'un mouvement d'opinion sur les réseaux sociaux, d'une mise en cause, d'une fuite, d'un "whistleblower" (comme un vulgaire gouvernement)... Le tout sur fond d'obsession de la crise.


 


Le vocabulaire du management considère désormais l'entreprise comme interagissant avec des "parties prenantes". Comprenez : tout individu ou groupe qui peut affecter ou être affecté par son activité. Au sens large, les fournisseurs, les clients, les actionnaires, les employés, les communautés, les groupes et les autorités politiques (nationales et territoriales), les médias, etc.   Il s'agit en somme pour l'acteur économique d'influencer positivement l'opinion sans subir négativement (déstabilisation, campagne de dénonciation, pressions morales ou médiatiques...) la pression des acteurs politiques, culturels, idéologiques comme les ONG, les associations, la presse, etc.. La crise, en particulier dite de réputation, devient de plus en plus fréquente sur fond de risque et d'incertitude liés à l'information.


Autant de facteurs qui confirment la nécessité d'adapter stratégies d'influence et de contre-influence à la nouvelle donne.


 


DÉROULEMENT DU COURS


Le cours se déroule sur trois jours


Les deux premiers seront consacrés à un cours magistral classique.


Globalement la première journée traite des techniques d'influence (de la rhétorique grecque au moderne storytelling, elles ne manquent pas)


La seconde des vecteurs d'influence (médias, réseaux, ONG, lobbies, think tanks)


La troisième aux travaux des étudiants (je vous expliquerai).


Plutôt qu'un plan écrit, je vous invite à consulter la brochure téléchargeable


 


Mode d'emploi


Outre les notes que vous prendrez en écoutant l'intervention, vous pourrez


naviguer sur le site www.huyghe.fr au gré de votre inspiration pour :


y lire les articles (en utilisant la fonction rechercher) ou des extraits de livres consulter une bibliographie, télécharger des brochures voire même des livres numériques. 


voir aussi le glossaire : les mots de l'intelligence stratégique, de l'influence et de la crise, ainsi que la bilbiographie


trouver une véritable anthologie de textes voir : http://influcrise.wordpress.com/infostrategie 


Vous pouvez également lire certains de mes livres en rapport avec le sujet comme : 


"Maîtres du faire croire. De la propagande à l'influence " aux éditions Vuibert (2008)


 " Comprendre le pouvoir stratégique des médias " (Eyrolles 2005, maintenant téléchargeable)


ou encore " Contre-pouvoirs " (Ellipses 2009 avec L. François)


Enfin vous pouvez toujours me contacter sur infostrategie@gmail.com 


 


Tout cela fait beaucoup de documents, mais l'idée n'est pas de vous demander de tout lire, simplement de suggérer des pistes à explorer. 


D'ailleurs, pour simplifier, vous trouverez sur http://www.huyghe.fr/formation_43.htm des brochures à télécharger


- 400 mots, 100 livres, 50 concepts













 Télécharger ici la brochure