25 novembre 2000 - Fake news : les enjeux de la manipulation...
Table ronde Anaj Ihedn à l’école militaire

Ce 20 novembre, le Parlement français a adopté deux propositions de loi sur les “fausses informations”, qui doivent, entre autres, permettre au Conseil supérieur de l’audiovisuel de suspendre la diffusion d’informations considérées comme fausses par un média contrôlé par un Etat étranger. Les débats houleux autour de ce vote montrent la complexité de l’enjeu des “fake news” ou “infox” à l’ère du numérique, notamment dans les démocraties où la neutralité des élections apparaît de plus en plus menacée par des influences internes et étrangères. La régulation de l’information est ainsi un enjeu stratégique pour les Etats, gage de stabilité économique et politique pour le pays entier, et de protection pour ses infrastructures sensibles.

Mais dans quelle mesure l’information doit-elle être contrôlée ? Peut-elle l’être complètement ? Quelles problématiques ces mesures soulèvent-elles ? Comment les gouvernements, les entreprises et la presse font face aux menaces d’ingérence informationnelle ?

Pour tenter de répondre à ces questions, le comité Risques & Intelligence économique a le plaisir de vous convier à une table ronde sur le sujet, où quatre intervenants présenteront leurs propres définitions des fake news, leur vision et expertise. Une large place sera donnée aux questions du public, que vous pouvez dès maintenant poser dans votre formulaire d’inscription.


François-Bernard Huyghe
François-Bernard Huyghe est directeur de recherche à l’IRIS, spécialisé sur la communication, la cyberstratégie et l’intelligence économique, responsable de l’Observatoire Géostratégique de l’Information. docteur en Sciences Politiques et habilité à diriger des recherches. Il enseigne la stratégie de l’information et l’intelligence économique notamment à l’IRIS Sup’ Il est membre scientifique du Conseil Supérieur de la Formation et de la Recherche Stratégiques et mène des recherches en médiologie parallèlement à une activité de consultant. Il est l’auteur de nombreux ouvrages dont le dernier, " Fake news La grande peur est paru chez Vapress

Caroline Galactéros
Caroline Galactéros-Luchtenberg est docteur en Science politique, auditeur de l’Institut des hautes études de la Défense nationale (AA59) et spécialiste des questions balkaniques. Elle a longtemps travaillé dans l’évaluation et la prospective stratégiques pour les services de l’Etat. Aujourd’hui Directeur de Séminaire à l’Ecole de guerre, Colonel dans la réserve opérationnelle des armées, elle dirige le cabinet de conseil privé et de formation en intelligence stratégique PLANETING. Elle est l'auteure du blog "Bouger les lignes". Elle est la créatrice et directrice du think tank GéoPragma consacré à la géopolitique réaliste.

Guy-Philippe Goldstein
Guy Philippe Goldstein est chercheur et intervenant à l’Ecole de Guerre Economique et est spécialisé sur la cyber sécurité et la manipulation des émotions. Il est également consultant sur les questions de cyber-sécurité et cyber-défense, contributeur au journal académique de l'Institute for National Security Studies à Tel Aviv et Strategic Advisor pour le fonds venture capital ExponCapital. Il est également auteur de fiction : "Babel Minute Zéro" et "Sept Jour avant la Nuit", deux thriller géopolitiques à succès.

Mathilde Aubinaud
Mathilde Aubinaud, est à la fois écrivain, blogueuse et professeur en communication, un secteur dont elle a fait sa spécialité. Au cours de ses études, Mathilde a écrit pour plusieurs médias et participe à des jurys littéraires. Elle décide de fonder “La Saga des Audacieux“, site internet sur le leadership pour les décideurs. Elle interviewe ainsi le top management des entreprises et des leaders dans différents univers sous le prisme de l’audace. Elle est également co-auteur de plusieurs livres : Les Métiers de la cuisine, consacrés à la gastronomie française avec des témoignages de chefs et sommeliers et Ecriture stratégique, sur l’importance du contenu. Au cœur de la génération Y, naturellement tournée vers les technologies de l’information, elle sensibilise « à la pollution numérique » et travaille chez Cleanfox, une start-up parisienne spécialisée sur cette question.


ATTENTION IL FAUT S’INSCRIRE avant le 3/12
https://docs.google.com/forms/d/e/1FAIpQLScGH-4LwO4Mxf6tEtbA_skjFXLUDQ2bfcUs9IUr8evRpSEZOg/viewform

http://www.huyghe.fr/actu_1593.htm