huyghe.fr - Le site de François-Bernard Huyghe
OK
 Sur Twitter : @huyghefb
 Comprendre les conflits : une nouvelle polémologie
 Terrorisme
 Affrontements, stratégies et images
 Information, pouvoir et usage : l'infostratégie
 Intelligence économique : du savoir à l'influence
 Pouvoirs et information
 Transmission et communication : la médiologie
 Médiologie au présent
 Médiologie de l'histoire
 Divers
 Textes à télécharger
 Huyghe Infostratégie Sarl
Transmission et communication : la médiologie > Médiologie au présent
Journée mondiale de la liberté de la presse
3 mai 2001 à Tunis



Journée mondiale de la liberté de la presse



« Les médias du XXIe siècle au service de la démocratie »




Centre Culturel El Menzah, Tunis


3 mai 2011



Programme provisoire





8h30-9h00                Accueil de participants



9h00-9h30                Allocutions d’ouverture



- M. Philippe Quéau
, Représentant de l’UNESCO pour le Maghreb


- M. Mohamed Belhocine
,
Coordonateur Résident du Système de Nations Unies en Tunisie


- M. Taieb Baccouche
,
Ministre de l'Education et Président de la Commission nationale tunisienne pour l’UNESCO


Modérateur :        Mme Fatma Tarhouni



9h30-10h00         Les premières leçons des cyber-révoltes, M. François-Bernard Huyghe, chercheur, Observatoire Géostratégique de l’Information, Institut de Relations Internationales et Stratégiques




10h00-11h30        Session 1 - Les nouveaux médias : nouvelles formes d’expression et de participation, nouvelles tendances du journalisme et nouveaux modèles de gestion



Éléments de réflexion :



- La profusion de blogueurs et de cyber-militants portera-t-elle préjudice aux journalistes professionnels dans l’exercice de leur métier ?


- Y a-t-il un risque que ces nouvelles formes de production et de diffusion d’information remplacent le journalisme traditionnel en Tunisie ?


- Comment les journalistes des médias traditionnels tunisiens peuvent-ils utiliser les nouveaux outils pour faire du journalisme de qualité ? Quel modèle de gestion pour les médias d’état tunisiens ?


- Avec les nouvelles formes de participation citoyenne, de nouvelles formes de violence peuvent aussi se développer sur le Net comme la cyber-guerre. Ces nouvelles formes de participation citoyenne contribuent-elles à la bonne gouvernance d’un pays ou plutôt à le déstabiliser ?


- L’Internet et les réseaux sociaux ont joué un rôle majeur quant à la mobilisation des populations dans les soulèvements des pays arabes. Quel serait leur rôle dans l’instauration de la démocratie en Tunisie ?



Modérateur :        M. Philippe Quéau, Représentant de l’UNESCO pour le Maghreb



Présentateur:        M. Larbi Chouikha, Professeur universitaire à l’Institut de Presse et des Sciences de l'Information de Tunis (IPSI) et membre de l’Instance nationale indépendante pour le secteur de l’Information et de la Communication


Commentateur 1 :        


Commentateur 2 :        Mme Amel Chahed, Journaliste et productrice à la télévision publique tunisienne



Discussion – débat




11h30 – 12h00        Pause café




12h00 – 13h30        Session 2 – L’aspect juridique et réglementaire : pour une meilleure protection de la liberté d'expression à l'ère des communications numériques.



Éléments de réflexion :



- Faut-il réglementer juridiquement la diffusion publique d’information en Tunisie ? Faudrait-il une législation spécifique à la diffusion d’information via Internet ? Quels seraient les mécanismes pour en même temps garantir le droit à la liberté d’expression des utilisateurs ?


- Le code de la presse tunisien sanctionne les injures et les diffamations. Ce code est-il utilisé pour poursuivre les journalistes professionnels et des citoyens ? Quel avenir pour ce code de la presse ?


- Comment résoudre les conflits de juridiction liés à la nature transfrontalière du Net et des réseaux sociaux ?


- La figure du cyber-journaliste existe-t-elle en Tunisie ? Quel statut pour les cyber-journalistes en Tunisie ? Quelle est la différence avec le cyber-militant ?


- Faudrait-il que les propos soutenus par des cyber-militants s’ajustent aux directives du droit de l’information ?



Modérateur :         M. Jamal Eddine Naji, Coordonateur du débat national médias et société au Maroc



Présentateur :        M. Kamel Labidi, Président de l’Instance nationale indépendante pour le secteur de la communication et de l’information


Commentateur 1 :         Mme Isabelle Mariani, Maître de conférences en droit européen des médias, Institut de recherche et d'études en droit de l'information et de la communication


Commentateur 2 :         M. Ridha Jenayah, Président de la Sous-commission de l’Information, Commission pour la réalisation des objectifs de la révolution, de la réforme politique et de la transition démocratique 



Discussion – débat



 Imprimer cette page