huyghe.fr - Le site de François-Bernard Huyghe
OK
 Sur Twitter : @huyghefb
 Comprendre les conflits : une nouvelle polémologie
 Terrorisme
 Affrontements, stratégies et images
 Information, pouvoir et usage : l'infostratégie
 Intelligence économique : du savoir à l'influence
 Pouvoirs et information
 Transmission et communication : la médiologie
 Médiologie au présent
 Médiologie de l'histoire
 Divers
 Textes à télécharger
 Huyghe Infostratégie Sarl
Information, pouvoir et usage : l'infostratégie > Intelligence économique : du savoir à l'influence
Vers une infostratégie
Menace et médias



L’hypothèse que la société de l’information se révèle être celle du conflit du contrôle et du secret prend quelque consistance. Sur fond d’interrogations sur le pouvoir des mass media, les Technologies de l’Information et de la Communication bouleversent les conditions de l’affrontement.

Elles permettent de nouvelles hégémonies. Elles facilitent destruction et chaos high tech. L’infoguerre militaire ou économique, les stratégies d’infodominance, la cyberdélinquance ou le cyberterrorisme occupent le premier plan de l’actualité. Dans tout cela, il y a un point commun : l’information qui apparaît à la fois désirable, redoutable et vulnérable, et ses technologies qui produisent des hybrides mi-médias, mi-armes, bref, il faut bien rapprocher deux termes que l’esprit du temps tend pourtant à imposer : Conflit et Information. C’est bien là que se situe le débat.

Pour les uns, bien que les idées dominantes opposent communication et violence, bien que le programme d’une société du partage et de la connaissance soit un idéal pacifique, les conflits subsistent. Ils refléteraient les changements ou résistances liés à la globalisation et à l’extension des NTIC. Pour les autres au contraire, c’est parce que notre société dépend de l'information en tant que ressource, facteur d’organisation et de désorganisation, que se produisent ces conflits d'un nouveau type. Et c’est de ce côté là qu’il faut réfléchir. En France au moins, ces phénomènes ne sont ni systématiquement décrits, ni pensés dans leur ensemble. La conflictualité de l’information ne peut plus s’envisager seulement en termes de mauvaise croyance, ou mauvais partage des savoirs.
Pour lire la suite télécharger le chapitre ci-dessous


 Télécharger le chapitre
 Texte issu d'un colloque de l'EGE
 Imprimer cette page